EH Kom : Outil pour la diffusion de reseaux publico-communautaires de telecommunications au Pays Basque

25/05/2022

Udalbiltza a présenté, ce jour à Andoain, EH Kom, projet d'opérateur neutre de télécommunication publico-communautaire. Il s'agit du premier projet issu de l'incubateur d'Udalbiltza ; il fera désormais son propre chemin. Ce projet, qui se structurera en coopérative, aidera à développer, dans les communes et les quartiers, des réseaux de télécommunication publico-communautaires, dans le but de combler la fracture numérique présente au Pays Basque. De nombreuses communes, médias et initiatives ont soutenu le projet.

Card image cap

Udalbiltza a présenté, ce jour au Parc Culturel Martin Ugalde d'Andoain, EH Kom, projet d'opérateur neutre de télécommunication publico-communautaire. Il s'agira d'un opérateur national à l'échelle de tout le Pays Basque pour la promotion, le développement et la gestion de réseaux, ouverts, neutres, libres et publico-communautaires dans le périmètre des communes.

Etaient notamment présent à l'évènement des représentants de nombreuses communes du Pays Basque qui ont soutenu le projet ; mais aussi Hamaika telebista, Puntueus et Bai Euskarari, Martin Ugalde Kultur Parkea, Izarlink, Goiener, Hiritik At et Izarkom, ainsi que des représentants des coalitions politiques EH Bildu et EH Bai.

Les intervenants ont donné des détails sur le projet qu'ils ont conçu depuis 2020. Pour commencer, Jabi Asurmendi président d'Udalbiltza et la technicienne Clara Rouget ont souligné la nécessité de la souveraineté en matière de télécommunications, de démocratisation des ressources et de développer nos propres outils. Puis, les représentants de Hiritik At et d'Izarkom nous ont parlé du pari autour des enjeux du coopérativisme et de la création d'outils publico-communautaires. Pour conclure, Beñat Azkargorta technicien d'EH Kom et Xabier Igartua conseiller municipal d'Oñati ont approfondi sur le processus de constitution de l'opérateur de télécommunications, sur ses caractéristiques et sur les services qu'il proposera.

Les membres d’Oreka TX ont apporté une touche artistique à la présentation, en ouvrant et en clôturant l'évènement au son d'une txalaparta de pierre et de bois. “Pendant des siècles la txalaparta a été notre moyen de communication souverain. Actuellement, en ces temps où les ttakun-ttakun de la txalaparta sont remplacés par des flux d'octets, nous avons besoin d'outils de télécommunication souverains, et qui comme la txalaparta, soient à nous”, a ponctué Jabi Asurmendi.

Un outil contre la fracture numérique

Selon Asurmendi, “même si l'Organisation des Nations Unies reconnait l'accès à Internet, aux Technologies de l'Information et de la Communication comme des droits humains” ce projet est né de la volonté de dépasser la fracture numérique qui pour des raisons géographiques et socioéconomiques persiste, avec une perspective nationale et de souveraineté technologique. L'objectif est de développer et de promouvoir dans les quartiers et les communes des réseaux ouverts, neutres, libres et publico-communautaires.

En effet, l'accès à Internet étant reconnu comme un droit fondamental, la démocratisation des infrastructures et des services (accessibilité pour les citoyens) et la capacitation des citoyens deviennent inévitables. EH Kom n'exploiterait pas de réseau ; elle ne facilitera que l'accès aux canaux de l'opérateur choisi par les clients.

Clara Rouge a présenté dans la foulée le processus de constitution : “nous nous sommes alliés à Izarkom et Hiritik At, et nous avons commencé à donner forme projet. Nous avons créé une commission "Télécommunications" à laquelle se sont joint des représentant de communes et des spécialistes. Dans cette commission nous avons eu l'occasion de connaitre diverses expérience et travaux menés au Pays Basque, mais aussi dans les Pays Catalans, comme à Centelles. Ensuite nous avons pu étudier les difficultés juridiques que nous rencontrons au Pays Basque Nord et au Pays Basque Sud, et explorer les contours des cadres juridiques des états français et espagnol ; c'est ainsi que nous avons commencé à concevoir le projet qui permettrait de trouver des solutions à ces entraves”.

L'opérateur EH Kom va se constituer comme coopérative avec trois types de sociétaires : les employés, les consommateurs (communes, opérateurs locaux, agences de développement, consortiums, parc d'entreprises), et les partenaires (Hiritik At, BDSkoop, Udalbiltza Udalbiltza, et bien d'autres).

Les services

EH Kom proposera plusieurs services qui financeront le projet :

  • Opérateur neutre : règles de médiation, de gouvernance et de gestion pour des réseaux neutres au Pays Basque.

  • Créer une marque commerciale nécessaire à la propriété de réseaux et aux investissements pour les communes, quartiers et autres lieux qui ne peuvent pas les créer.

  • Conseil technique et juridique

  • Conception et développement des projets de réseaux locaux

  • Accompagnement, conseil et animation pour la conception de gouvernance des réseaux.

  • Promotion de réseaux ouverts, neutres, libres et publics ou publico-communautaires

  • Obtention de financements pour l'ouverture de réseaux.

  • Prioriser les lieux qui en ont le plus besoin.

  • Création d'un discours.

  • Agir pour que les politiques publiques avancent dans ce domaine.